Projet Pastoral

DONNER DU SENS A L’ECOLE
POUR QU’A SON TOUR
L’ECOLE DONNE DU SENS A LA VIE

 

 

 

 

 « La quête de sens »

dans le contexte de la société actuelle, éclairée par le message de Jeanne-Antide, est la ligne de force de notre action éducative.

Trois voies nous sont indiquées :

  • S’attacher au bien être corporel, psychologique et affectif des jeunes.
  • Eveiller leur esprit.
  • Eveiller leur âme et leur cœur.

1) De façon plus concrète, Jeanne-Antide nous invite à inscrire notre action éducative dans un pragmatisme de tous les instants.

  • Adapter et innover constamment notre pédagogie en vue d’une meilleure insertion des jeunes dans la société.
  • Associer les parents à l’acte éducatif.
  • Pratiquer une pédagogie centrée sur l’élève en lui reconnaissant son droit à la différence, une pédagogie de l’encouragement et de l’émulation.

2) Jeanne-Antide nous invite à ouvrir notre action éducative aux réalités de la vie et à l’universel.

  • Accueillir les jeunes moins favorisés et chercher les moyens d’une réelle prise en charge.
  • Permettre à des jeunes d’origine, de culture, de niveaux différents de grandir ensemble dans le respect mutuel et la solidarité et de s’ouvrir à l’autre, aux autres, là où ils vivent ou ailleurs.

3) Elle nous invite à inscrire notre action éducative dans un projet d’Eglise.

  • Proposer explicitement la foi dans nos écoles
  • Participer à la pastorale locale

Cette action éducative ne trouve son véritable sens que dans la quête d’une spiritualité, d’uneintériorité qu’il appartient aux éducateurs de faire découvrir aux jeunes.

Dans l’esprit de l’intuition de Jeanne-Antide, nous sommes invités à confronter nos pratiques quotidiennes tout comme nos projets d’avenir aux visées qui viennent d’être énoncées pour faire grandir en humanité chacun des jeunes qui nous sont confiés.

 Texte de référence : Sœurs de la Charité