A Bagnols-sur-Cèze, des lycéens ont l’esprit d’entreprendre

une-equipe-de-jeunes-entrepreneurs-tres-motives-par-le_2400173_667x333

Deux classes du lycée Sainte-Marie créent une mini-entreprise aidés par le dispositif “Entreprendre pour apprendre”.

La valeur n’attend pas le nombre des années. C’est certainement ce qui a guidé les élèves de 1re des classes bac pro “gestion et administration” et “vente” du lycée Sainte-Marie de Bagnols-sur-Cèze, en tout 21 élèves. « Tous se sont impliqués pour créer leur mini-entreprise. Ils ont géré sa création depuis le début », explique Nadya Boutaïb, enseignante en gestion et vente.

« Nous avons créé cette mini-entreprise afin de vendre un boîtier électronique qui permet d’animer des supports. Ceux-ci sont déclenchés par une pression de la main sur cellule électronique, reliée au boîtier. Un système qui s’adapte, par exemple, à des plateaux tournants pour des présentoirs en vitrines », explique un des lycéens, et membre de la mini-entreprise.

« Ils ont été aidés par le dispositif “Entreprendre pour apprendre”, qui aide les jeunes à créer une entreprise qui fonctionne comme une société anonyme ou une société coopérative », explique Nadya Boutaïb. Parmi les lycéens, chacun a son rôle, le P-DG, le DRH, le responsable des ventes, etc. « L’idée est que les élèves se retrouvent dans des conditions les plus proches possible de la réalité », assure la professeur.

Championnat régional à Montpellier

« Nous avons travaillé en collaboration avec une société niçoise qui a conçu le boîtier. À partir de là, nous avons mis en plan un véritable plan marketing et réalisé une étude de marché », explique une lycéenne. Durant toute leur phase de travail, les jeunes Bagnolais ont été épaulés par un parrain : Luc Ardellier, responsable de la société Oréka Solutions, consultant en ingénierie à Bagnols-sur-Cèze.

Les jeunes ont ainsi travaillé sur toute la communication  afin de mettre en valeur leur produit. Ils sont allés à la rencontre de commerçants de Bagnols afin de les convaincre de leur projet. « Nous avons conclu un accord avec le magasin Kiabi qui a installé ce type de boîtier pour des présentoirs en magasin », explique un autre lycéen.

Fort de leur résultat, cinq lycéens iront présenter leur mini-entreprise lors du championnat régional qui se dérouler ce mercredi 17 mai, à la “Business school” de Montpellier. Des lycéens plein d’ambition qui visent la victoire et espèrent aller au niveau national du championnat qui se déroulera à Paris. « Et pourquoi pas à Bruxelles, pour le niveau international », lâche une des lycéennes. Une mini-entreprise qui vise également la fin de l’année et ses festivités pour fournir à de nombreux magasins un maximum de boîtiers et de plateaux pour les vitrines de Noël.